Il y a un manga que j’attendais beaucoup en ce début d’année et cela depuis l’annonce de son arrivée dans l’hexagone (et même un peu avant d’ailleurs). Il s’agit d’un Yuri sorti en France le 21 Janvier 2016 chez Taifu Comics qui s’intitule Citrus.

Mais avant de commencer et pour être le plus transparent possible avec vous, ce tome 1 a été gracieusement envoyé par Taifu Comics, que je tiens vraiment à remercier avant tout.

51i93gAK9RL

Fiche technique :

Titre : Citrus
Éditeur : Taifu Comics
Auteur et Dessinatrice : SABUROUTA
Genre : Yuri, Romance, Tranche de vie
Prix : 7.99 €
Nombre de tomes : 5 tomes, en cours de publication
Date de parution : 21/01/2016

Synopsis de l’éditeur :

Yuzu est une jeune fashionista énergique et enthousiaste qui compte continuer à vivre pleinement sa vie de lycéenne. Seule ombre au tableau, elle n’est encore jamais tombée amoureuse.
À cause du remariage de ses parents, elle se voit obligée d’intégrer un lycée très strict pour jeunes filles.

Comment va-t-elle trouver un copain maintenant ?

Alors qu’elle entame son premier jour de cours, pleine de frustration, elle fait la connaissance de Mei qui n’est autre que la présidente du conseil des élèves.

Après s’être disputé avec cette dernière, elle la surprend en train d’embrasser un professeur. Une surprise qui ne sera pas la dernière de cette terrible journée… car en rentrant, elle apprend que Mei est… sa nouvelle sœur !

cover 1 a 4
Les couvertures des 4 premiers tomes Japonais

Un premier tome qui pose parfaitement les bases de l’histoire à venir

Ce premier tome de Citrus est surtout là pour poser les bases de l’histoire et servir d’introduction. Celui-ci permet de nous présenter les différents personnages, de nous expliquer les problématiques et d’essayer de nous faire accrocher à l’univers de Citrus.

SABUROUTA réussit vaillamment cette tâche avec ce tome 1 qui est une excellente introduction et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle prend le temps de présenter et de commencer le développement des personnages principaux. Ensuite, elle explique et décrit leur cadre de vie (social et culturel), ainsi que leur quotidien et les différents lieux qu’ils vont côtoyer. Grâce à ça, il est très facile de s’acclimater à l’univers de la série et de se fondre dans l’histoire.

De plus, le rythme du tome est soutenu et à aucun moment nous sentons l’histoire se relâcher ou s’affaiblir. Au contraire, au fil de celle-ci nous commençons déjà à entrevoir l’intrigue et les différents obstacles qui par la suite, pourront obstruer le bon déroulement de la romance entre les deux héroïnes. Le fait de savoir dès le début quelles seront les différents objectifs est un atout, car cela permet à SABUROUTA de développer son histoire sans perdre le lecteur.

 

img 2

Des personnages intéressants et attachants

Dans le tome 1 de Citrus, nous avons deux personnages principaux ainsi que plusieurs personnages secondaires apparaissant plus ou moins régulièrement.

Tout d’abord, le premier personnage qui nous est présenté, Yuzu Aihara. C’est une fille qui joue tout sur l’apparence et qui semble superficielle. Elle essaye de plaire à tout le monde, quitte à devoir changer sa personnalité ou mentir. Mais nous allons vite découvrir sa vraie personnalité et s’y attacher. Au final ce n’est qu’une fille en manque d’attention, se posant tout un tas de questions sans vraiment trouver de réponses et qui essaye de trouver de nouveaux repères dans sa nouvelle vie. Dans le manga, elle ajoute aussi une bonne dose de bonne humeur et d’humour. Cependant, lorsqu’il le faut, SABUROUTA sait rendre le personnage plus sérieux et lui ajouter de la profondeur ce qui fait de Yuzu Aihara une excellente héroïne.

Le second personnage principal est Mei Aihara. Il s’agit de la demi-sœur de Yuzu comme son nom l’indique. Contrairement à celle-ci, elle est beaucoup moins expressive voir limite froide envers les autres. Nous avons du mal à vraiment savoir ce qu’elle pense ou ce qu’elle ressent. Néanmoins, avec l’arrivée de Yuzu dans sa vie, nous allons pouvoir constater une évolution du personnage s’amorcer dans ce premier tome. Tout comme sa demi-sœur, c’est un personnage attachant grâce à son côté froid et distant. Elle est l’opposé parfait de Yuzu Aihara, physiquement et psychologiquement tout en étant très proche de celle-ci sur de nombreux points. Nous souhaitons en savoir plus sur elle et apprendre à la connaitre davantage.

Parmi les personnages secondaires, une s’est beaucoup plus démarquée que les autres, il s’agit de Harumi Taniguchi aussi surnommé « Harumin ». C’est tout simplement la première fille qui se lie d’amitié avec Yuzu lors de l’arrivée de cette dernière dans son nouvel établissement scolaire. Tout comme son amie, Harumin est une fille dynamique, amusante et qui a le don pour faire rire, peu importe la situation. Ce personnage est mon petit coup de cœur, car à chaque fois qu’elle apparait, nous savons que la scène qui suivra sera agréable et probablement drôle à observer. Elle est le genre de personnage qui nous réserve toujours des surprises auxquelles nous ne nous attendons pas forcément.

Nous avons aussi plusieurs autres personnages secondaires, cependant il me semble trop tôt pour pouvoir en parler un peu plus pour le moment.

 

img 1

Une série très prometteuse

Après avoir lu ce tome 1, nous ne pouvons qu’être confiant pour la suite. Bien qu’assez simple, l’histoire est rafraichissante et prenante. Les relations et les émotions entre les différentes héroïnes sont agréablement bien décrites et retranscrites. De plus, les personnages paraissent matures, dans le sens où ils prennent conscience et comprennent assez rapidement leurs émotions et leurs sentiments. Nous avons trop souvent des séries où les héroïnes mettent plusieurs tomes avant de comprendre ce qu’elles ressentent, ici ce n’est pas le cas et ça fait vraiment du bien. Ça permet de rendre le tout plus réaliste. Grâce à cet élément, il est beaucoup plus aisé de toucher le lecteur et de le plonger dans la série.

L’évolution à venir des personnages est ici-aussi un argument supplémentaire permettant d’être confiant sur la suite de l’histoire. Que ce soit Yuzu ou Mei, nous avons déjà envie d’en apprendre plus sur elles, de les voir évoluer, avancer et traverser les épreuves à venir. Pour les personnages secondaires c’est exactement la même chose. Nous voulons en connaitre davantage et suivre leurs péripéties.

 

img 3

Un visuel envoutant

En plus de savoir maitriser son histoire et la structure de celle-ci, SABUROUTA est une excellente dessinatrice. Dès la couverture, nous pouvons déjà constater son talent et sa maitrise. Quand on ouvre le manga, nous nous rendons vite compte que l’intérieur est du même niveau que l’extérieur.

C’est une dessinatrice que j’admire pour son trait fin, les détails qu’elle apporte aux personnages, l’environnement et l’ambiance qu’elle arrive à faire paraitre et à retransmettre grâce à ses dessins. Il existe beaucoup de bons dessinateurs, mais ils sont peu à savoir dessiner tout en transmettant des émotions et différentes sensations sans forcément avoir besoin d’accompagner l’ensemble de textes.

Ici, nous nous apercevons rapidement que SABUROUTA n’a aucun soucis là-dessus. Chaque page est un émerveillement supplémentaire pour les yeux. Son style reflète son histoire et inversement, l’ensemble est tout simplement harmonieux.

CZAaSJFWEAAGrnc.jpg large

Conclusion :

Citrus est un manga que j’attendais vraiment impatiemment et je dois dire que ce premier tome m’a conquis. Une histoire intéressante, des personnages attachants et intrigants, des dessins excellents, des moments très amusants, d’autres plus sérieux et une intrigue claire. Cette série a tout pour devenir géniale. SABUROUTA a fait un travail admirable et je m’impatiente déjà de pouvoir lire la suite. Si vous n’avez jamais essayé de Yuri ou si vous avez quelques préjugés sur le genre, ce manga est très certainement le plus apte à vous donner un regard nouveau sur le genre et surtout à vous le faire découvrir et à apprendre à l’apprécier.

Note finale pour le tome 1 : 16/20

Publicités