Aujourd’hui nous n’allons pas parler de Re:Zero (Miracle !) mais de Re:Monster. C’est une série que je n’attendais pas spécialement et que je ne connaissais absolument pas, une découverte totale pour le coup, et je dois dire que j’ai été agréablement surpris par cette œuvre. Pour l’occasion j’ai donc souhaité faire un article un peu différent à d’habitude, et de partir sur un article [Découverte] plutôt qu’une simple Review.

Avant de débuter cet article je tenais à préciser qu’il ne possède aucun spoil afin de vous laisser apprécier la découverte de l’œuvre par vous même. De plus et pour être totalement transparent avec vous, le tome 1 a été gracieusement envoyés par les éditions Ototo, que je tiens à remercier une nouvelle fois.

re-montser-ototo

Fiche technique :

Titre : Re:Monster
Éditeur : Ototo
Auteur et Dessinateur : Kogitsune Kanekiru &  Haruyoshi Kobayakawa
Genre : Seinen, Fantasy, Aventure
Prix : 7.99 €
Nombre de tomes : 2 tomes, en cours de publication
Date de parution : 09/06/2016 (Tome 2 le 10/11/2016)

Synopsis

Après une mort des plus sauvages, Kanata Tomokui se réveille pour constater qu’il s’est réincarné en gobelin. D’abord dérouté, il parvient cependant bien vite à s’adapter, en partie grâce à sa faculté d’« absorption » qui lui permet d’obtenir les pouvoirs de tout ce qu’il mange, le faisant évoluer de façon fulgurante et de prendre rapidement la tête de sa tribu. Désormais, il est temps pour la race des gobelins d’entrer dans une nouvelle ère ! Découvrez un univers sans pitié régi par la loi du plus fort, où la plus faible des espèces doit être prête à tout pour survivre !!

sans-titre-2

 

Les Gobelins prennent le contrôle !

Nombreuses sont les œuvres de Fantasy dans le monde du manga, mais très peu sont celles ayant pour protagoniste un Gobelin. C’est ce qui m’a étonné la première fois dont j’ai entendu parler de Re:Monster. Habituellement le héros est toujours un être-humain, un elfe ou demi-elfe, un nain ou encore un homme-bête, mais pas ici. L’auteur a souhaité mettre en avant une race qui est souvent décrite comme « les méchants » des univers Fantasy, une race sur laquelle on ne sait que peu de choses au final, un peuple mystérieux. sans-titre-3

Je dois avouer que je n’affectionne pas particulièrement les Gobelins d’ordinaire, car justement, ils ont une mauvaise image. Mais dans Re:Monster et notamment grâce aux individus que va rencontrer Kanata Tomokui, j’ai su apprécier et éprouver de l’affection pour eux, et je trouve que Kogitsune Kanekiru a eu une bonne idée en souhaitant mettre en avant les Gobelins, c’est original, rafraichissant et très plaisant à voir.


Un protagoniste Gobelin, mais pas que…

Bien que le protagoniste soit un Gobelin, on a très vite connaissance de son passé et de son histoire, lui donnant une profondeur différente des autres personnages. Il va vite s’habituer à sa nouvelle vie, à son nouveau peuple, devenant même le point de départ d’une longue et grande histoire pour le peuple Gobelin.sans-titre-5

Certains points de l’univers nous font rapidement penser à un Isekai (Un personnage vivant souvent à notre époque, qui se retrouve dans un monde Fantasy). Le fait que le héros soit réincarné dans un monde Fantasy, qu’il devienne le centre d’un changement majeur dans son univers sont assez fréquents. Mais cet univers est plus sombre et plus mature ce qui est un véritable atout à mon sens. La nature humaine est très proche de celle des Gobelins et elle n’est pas toujours très rose. Rechercher encore et toujours plus de pouvoir, tisser des liens amicaux ou rivaux… Ce sont des choses courantes, mais qui sont ici amplifiées et prennent une valeur différente.


De l’action, des combats et un peu de repos

Re:Monster est une série avec beaucoup d’action ainsi que de nombreux combats plus ou moins impressionnants. Quand on souhaite faire des scènes d’action ou dessiner un combat, il faut un dessinateur qui puisse rendre ses dessins « vivants ». Avoir beaucoup de mouvements, des effets de vitesse, des coups marquants, et j’en passe… Haruyoshi Kobayakawa gère sans aucun problème cette partie, ses dessins sont très propres et les combats bien rythmé tout en restant lisible. sans-titre-4

Il n’a pas non plus de gros soucis pour les scènes plus calmes. Les dessins sont toujours aussi propres avec des détails et des ombres soignées. Le seul défaut que je trouve à cet artiste concerne les dessins en couleurs. Autant j’accroche sans problème à ses illustrations noires et blanches, autant pour la couleur je trouve que ça ne colle pas à son style, c’est difficile à décrire, mais je trouve que les dessins perdent en qualité lorsqu’ils sont en couleur.


Bilan ?

Re:Monster est vraiment très cool pour les amateurs de Fantasy, d’action et/ou d’aventure. Les dessins sont top, l’histoire semble gagner en intensité par la suite et nous n’avons à faire qu’au début seulement dans ce premier tome, autant dire que ça commence bien pour une mise en bouche. Le rythme est bon et assez rapide sans pour autant manquer en détails et en intrigue. Enfin bref, pour résumer c’est une très bonne surprise que je n’attendais absolument pas au départ, mais maintenant je veux mon tome 2 !

Lire un extrait juste ici !

© Kogitsune Kanekiru / Haruyoshi Kobayakawa published by AlphaPolis Co., LTD.

Publicités