Voici un article que je fais à chaud, je viens tout juste de sortir de ma séance de « Your Name » et je me suis dit que ça pourrait être cool de faire un petit article sur mes impressions à l’instant T. Du coup, c’est parti, on va commencer par la partie la moins plaisante pour enchainer sur le film en lui-même et le travail remarquable de Makoto Shinkai.

yande-re-377176-sample-kimi_no_na_wa-miyamizu_mitsuha-seifuku-shinkai_makoto-tachibana_taki

Your Name, le film sans prétention de Makoto Shinkai qui devient le phénomène mondial de l’animation japonaise.

Your Name est un film sans prétention, Makoto Shinkai n’avait pas de grandes ambitions sur ce film vis-à-vis du box-office, des critiques ou du succès qu’il allait connaitre. C’était juste un film qu’il voulait faire meilleur que les précédents, que ce soit sur l’histoire, sur l’animation, les musiques, les graphismes, mais surtout sur les sentiments et les messages qu’il voulait transmettre aux spectateurs. Et c’est comme ça que j’ai décidé d’aller voir le film. Je suis un très grand fan de Makoto Shinkai, c’est la personne que j’admire le plus de part son travail, sa personnalité et surtout à son but : Partager des émotions avec les autres, raconter des histoires joyeuses, tristes, mélancoliques… Mais dans le seul but de toucher le cœur du spectateur.

C’est beaucoup plus sains d’aller voir ce film avec cet état d’esprit car c’est pour cette raison qu’il a été fait et non pour devenir le film numéro 1. C’est probablement pour ça aussi que Makoto Shinkai est assez mal à l’aise vis-à-vis des critiques excellentes de son film dans le monde entier et du succès qui prend une ampleur démesurée à son sens. Ça dépasse tellement le but originel du réalisateur et de son film, qu’il en vient même à souhaiter que moins de monde aillent voir son film.

Les résultats au box-office pour le moment :

  • 17,4 millions de spectateurs au Japon, soit plus de 173 millions de dollars de recette.
  • Plus de 77 000 entrées en France pour sa première semaine, 100 000 à l’heure actuelle.
  • Plus de 280 000 000 de dollars de recette… Dans le monde entier (En Corée du Sud ou en Chine c’est un succès).

Ma vision et mon ressenti sur ce film sont donc les impressions d’un très grand fan de Makoto Shinkai en tant qu’homme, mais aussi en tant qu’artiste et réalisateur.

yande-re-364411-sample-kimi_no_na_wa-miyamizu_mitsuha-ochiai_hitomi-seifuku-tachibana_taki

Un film poétique, mélancolique, romantique, magique et surtout… Intemporel !

« Quel est ton nom… ? » qui aurait pu imaginer qu’un jour, une question aussi banale et simplette puisse toucher autant le cœur d’un autre ?

Your Name est une romance mélancolique et magique entre deux adolescents que tout oppose et qui ne se connaissent absolument pas. Deux âmes sœurs séparées par la distance et le temps, qui vont apprendre à se connaitre et à s’aimer malgré les nombreuses pierres et épreuves qui parsèment le chemin de la vie.

Ce film est une poésie envoutante divinement maîtrisée par Makoto Shinkai. Un destin lié, des sentiments entremêlés, deux histoires reliées par les fils du destin, délier au gré d’un cataclysme apocalyptique, jusqu’à ne devenir qu’une goutte d’eau dans l’immensité du temps.

Makoto Shinkai est un orfèvre, les histoires qu’il créé deviennent de magnifiques bijoux. Il sait utiliser les sentiments des personnages afin de nous toucher au plus profond de notre âme, tel un marionnettiste, nous l’admirons manipuler ces personnages au fil de divers évènements, manipuler ses décors, tisser une ambiance et jouer avec la musique jusqu’à transformer le tout en un sublime conte.

Ce film est sublime sur de nombreux points, l’animation est exquise et maitriser sans l’ombre d’un doute. Les graphismes sont époustouflants de réalisme et de dépaysement. Tout nous semble à le fois réel et issu d’un rêve, c’est magique ! L’histoire… L’histoire !! Superbement écrite, touchante et avec un message beau et fort, plein d’espoirs et de rêves. Makoto Shinkai n’est pas un réalisateur, c’est un poète ! Il possède le talent de combiner de nombreux arts entre-eux, afin d’en faire une œuvre intemporelle, harmonieuse, mais surtout… Merveilleuse !

Cet homme n’est pas un génie, ce film n’est pas un chef-d’œuvre, loin de là… Makoto Shinkai est un homme comme n’importe quel autre homme sur cette planète. Il possède des rêves, des passions, a des sentiments, souhaite faire passer des messages, partager son histoire et ses histoires. Il a de nombreuses qualités mais aussi des défauts… Your Name est à son image. Un film qui déborde de rêves et de passion. Un film empli de qualités indéniables mais aussi d’imperfections, ce n’est pas un chef-d’œuvre !

Mais c’est justement car Makoto Shinkai n’est pas un génie et que Your Name n’est pas un chef-d’œuvre que ce film est aussi beau, touchant et merveilleux. Personne n’est parfait, tout n’est pas question de simplement blanc ou noir… Your Name le prouve, ce film est incroyablement coloré au niveau des graphismes, des musiques, mais aussi à propos des personnages, principaux comme secondaires. Des personnes âgées, des familles tantôt soudées, tantôt dissociées, des enfants, des écoliers, des lycéens, des travailleurs, des campagnards, des citadins, des hommes, des femmes, et j’en passe…

Nous ne suivons pas simplement l’histoire de deux adolescents… Nous suivons aussi l’histoire de leurs sentiments à travers le fil du destin, le destin relié de deux âmes sœurs à travers les couloirs du temps et de l’espace.

yande-re-368427-sample-kimi_no_na_wa-miyamizu_mitsuha-nishimura_takayo-seifuku-tachibana_taki

Mon bilan

Your Name est incroyable comme film, il m’a touché en plein cœur, j’ai dû pleurer une dizaine de fois pendant la séance… Ce film me parle, ce film me touche ! Makoto Shinkai est un réalisateur talentueux et il est à mes yeux le plus grand réalisateur qui soit, tout type de films confondus, même si Your Name devait être son dernier film, ce point ne changerait pas. On va me dire que dans le futur il y aura peut-être des films bien mieux sur beaucoup de points, et c’est fort probable vu que Your Name n’est pas parfait. Mais ce n’est pas ce que je recherche dans un film, la perfection c’est tout ce que je ne veux pas ! Ce que j’aime, c’est un film imparfait fait par une personne imparfaite, mais avec des intensions aussi magnifique qu’ici. Toucher l’âme des gens, transcender les sentiments du spectateurs, le faire voyager entre rêve et réalité, le libérer l’espace de quelques heures de sa réalité, et le faire voyager dans un autre imaginaire, un autre monde… Le monde de monsieur Shinkai. Ce monde merveilleux qui fait que j’admire autant cet homme, ce monde qui m’a donné beaucoup de rêve et d’espoir, ce monde qui m’a fait avancer et qui continue de me faire avancer.

Cet article n’a pas pour but de faire une critique du film comme pourrait le faire un journaliste ou un spécialiste du cinéma. Ici c’est une critique d’un film à partir du point de vue d’un homme lambda, avec des rêves, des passions, des qualités et des défauts, une personne ordinaire d’un monde ordinaire.

Your Name est probablement le film, voir même l’œuvre qui m’a le plus touchée avec 5cm per Second et Garden of Words, de Makoto Shinkai là-aussi. J’admire Makoto Shinkai car il fait du Makoto Shinkai, car c’est Makoto Shinkai ! Et je continuerai de l’admirer et de le soutenir, dans ses réussites comme dans ses échecs.

Your Name est un film qu’il ne faut pas aller voir en ayant pour pensée : « C’est le film qui bat tous les records, c’est le nouveau Miyazaki, ça doit forcément être excellent ! »

Il faut aller le voir comme un simple film, réalisé pour vous faire voyager pendants quelques temps, dans un autre monde. Un monde imaginé par un homme comme vous et moi, souhaitant partager avec vous ce monde, son histoire, l’histoire de ces personnages et de leur sentiment… Quel est ton nom ? Qui es-tu ?… Un simple rêveur nommé Makoto Shinkai

yande-re-377177-sample-kimi_no_na_wa-landscape-miyamizu_mitsuha-seifuku-shinkai_makoto-tachibana_taki

Publicités